dimanche 18 août 2013

Brésil : Trekking dans le Nordeste – Chapada Diamantina et Lençois Maranhenses

 


Par Luc Durieux, Conseiller Voyage chez Terra Brazil









Cette reco est un circuit déjà existant, produit pour une de nos agences partenaires françaises.

Au programme : 15 jours de voyage, 6 jours de trekking, 2 villes / 2 régions : Salvador da Bahia et São Luis do Maranhão, 2 décors : montagnes verdoyantes, désert et lagunes d’eau douce cristalline.

Me voici donc embarqué avec 9 compagnons de voyage fort sympathiques.



Première étape : Salvador da Bahia, première capitale du Brésil, centre de la culture afro-brésilienne, important centre urbain du pays. La ville représente aujourd’hui un incontournable touristique pour sa vitalité populaire, son superbe centre historique iconisé par le quartier du Pelorinho et son incroyable carnaval

Première journée : City tour pour le groupe, visite d’hôtels de mon côté.






Troisième journée : 7-8 heures de bus en direction de la Chapada Diamantina à l’intérieur de l’état de Bahia, à l’est de Salvador. 30 degrés dehors, 15 dans le bus. Opération camouflage.

La Chapada Diamantina est l’un des sites géologiques les plus anciens du continent. Le mot chapada vient du mot "chapa" (plaque), qui fait référence à la forme des montagnes ("morros") aux contours presque circulaires et au sommet plat. Diamantina, comme son nom l’indique se réfère aux diamants, mis à jour par la lente érosion du temps et des éléments dans ce bassin sédimentaire aux airs de Monument Valley.

Nous arrivons en fin de journée dans le petit village de Capão, dans la vallée du même nom, aux pieds du Parc National de 84 000 kilomètres carrés. Nous sommes en basse saison, la pizzeria du village est fermée. Petite particularité de la maison, au menu : une seule pizza. A 20h : tout ferme, 20h30 : le village est désert, le silence règne.


Quatrième journée : la première de marche. Objectif : la cascade de la Fumaça. Nous entrons dans le Parc et prenons rapidement de la hauteur. Panorama superbe sur la vallée du Capão et vue sur le Morrão. Après 350 mètres de dénivelé, nous continuons sur long plateau recouvert d’une végétation rase. La cascade se fait sentir, grand ciel bleu, il pleut. La cascade Fumaça (fumée) nous en met déjà plein la vue avant même de la voir. Nous arrivons enfin à la prochaine vallée luxuriante typiquement tropicale, juste au sommet de la cascade du haut de ses 380 mètres. Le décor est saisissant.

Vallée du Capão – Chapada Diamantina

Vue sur le Morrão – Chapada Diamantina

Haut de la cascade de la Fumaça – Chapada Diamantina

Cascade de la Fumaça, du haut de ses 380 mètres – Chapada Diamantina

A Fumaça – Chapada Diamantina

Cinquième et sixième jours : Nous partons pour 2 jours de trek avec bivouac chez l’habitant au cœur de la Vallée du Pati. En résumé : paysages grandioses et sauvages, flore exubérante protégée (nombreuses orchidées endémiques). Nous passons tour à tour d’un sol sablonneux à un sentier de terre, puis nous nous croyons dans les tourbières d’Auvergne, avant de gravir une colline de granit pour jouir d’un beau panorama. Arrivée au coucher du soleil chez nos hôtes, l’ambiance est animée et la soirée se terminera par un bon forró offert par le maitre des lieux et ses fils autour d’une bière bien fraîche (fortement recommandée pour la récup). 

Fin de la Vallée du Capão – Chapada Diamantina


Vue sur le Morro Branco (Mont Blanc) – Chapada Diamantina



Vallée do Pati - Chapada Diamantina




Forró chez nos hôtes dans la vallée du Pati – Chapada Diamantina

 
Sortie de la vallée do Pati – Chapada Diamantina


Fin du trekking, sortie du Parc de la Chapada Diamantina
On enchaine : fin du trek, transfert en 4x4 au charmant village de Lençois, bus de nuit à 15°, suivi d’un vol à 2 escales pour finalement atteindre en fin d’après-midi notre deuxième destination : São Luis do Maranhão, État le plus pauvre du Brésil abritant l’un des (si ce n’est le) plus beaux joyaux du pays : le Parc national des Lençois Maranhenses («draps du Maranhão» en portugais). Le Parc situé en bordure de l’océan Atlantique a une superficie de 1 550 km2, c’est un désert hors du commun, simplement unique. Sa caractéristique : il est parsemé de lagunes, immenses piscines d’eau douce (de pluie), vertes ou bleues.


Huitième jour : On ne perd pas de temps à São Luis, départ tôt le matin en bus de ligne pour Barreirinhas, une des portes d’entrée du désert qui ne sera pas la nôtre. De là, nous empruntons une voadeira (bateau à moteur) pour remonter le Rio Preguiças entouré de mangrove, jusqu’à l’océan. Les premières dunes apparaissent au loin, halte aux petits Lençois, nous offrant un petit aperçu des 3 futurs jours de marche.

Remontée du Rio Preguiças en voadeira – Lençois Maranhenses


Pêcheur du Rio Preguiças – Lençois Maranhenses




Petits Lençois, au bord du Rio Preguiças




Nous atteignons le petit village de Atins, au bord de l’océan, qui sera notre porte d’entrée du Parc. Notre guide Bernard nous accueille. Première petite balade dans le Parc pour se dégourdir les jambes, premières baignades, on saute dans toutes les lagunes que l’on rencontre, suivi du coucher de soleil, buffet de crevettes (les meilleures du brésil ! et je confirme) et première nuit en hamac. La nuit sera courte, tous avons grand-hâte du réveil.



Atins, point de départ du trekking

Coucher de soleil sur les premières dunes et lagunes de Atins – Lençois Maranhenses

Et nous y voilà : le trekking des dunes, traversée du Parc des Lençois Maranhenses en 3 jours/2 nuits chez l’habitant en hamac au cœur du Parc. Meilleure saison : de Mai à fin août (lagunes pleines - saison des pluies de février à mai). Décor : Sables blancs, eaux cristallines… Paysages juste insolites, surréalistes, incroyables… Le meilleur équipement : t-shirt manches longues, chapeau, crème solaire, aux pieds : rien, ou des chaussettes pour éviter les ampoules dûes au frottement du sable.





Premier jour : départ à la fraiche à 05h du matin pour 6h de marche.
Première étape à l’oasis de Baixa Grande chez Moacir. La pluie nous accompagne.


Parc des Lençois Maranhenses – Entre Canto de Atins et Baixa Grande

Première pause baignade – Lençois Maranhenses




Oasis de Baixa Grande – Chez Moacir



Deuxième jour : départ vers 07h pour environ 4 heures de marche afin de rejoindre la seconde oasis du Parc, Queimada dos Britos. Ciel couvert avec rapidement les premières éclaircies.

Entre Baixa Grande et Queimada dos Britos – Lençois Maranhenses




Oasis de Queimada dos Britos – Chez Joana



Troisième jour : départ à 05h pour 9 heures de marche pour atteindre le village de Santo Amaro à la sortie du Parc. Le soleil est bien là.



Entre Queimada dos Britos et Santo Amaro – Lençois Maranhenses




Fin du trekking. Temps libre à Santo Amaro au calme pour se reposer les yeux, la tête, avant de reprendre la route pour São Luis le jour suivant.



Journée libre pour le groupe qui profite de ce temps pour visiter São Luis et gouter aux dernières curiosités culinaires du Maranhão (dont de nombreux fruits tropicaux : buriti, bacuri, muriçi, cajá, juçara...) au son du reggae du Maranhão. Je consacre ma journée à la visite d’hôtels et arpente le centre historique de la ville.

Nous nous retrouvons le soir pour la dernière caipirinha ou cerveja bem gelada. Et retour sur Rio.

 
Visualisez ce voyage de reconnaissance au Brésil à l’aide de la carte ci-dessous :




Afficher Brésil : Trekking dans le Nordeste sur une carte plus grande

Aucun commentaire:

Publier un commentaire